La toile entre les mondes – Charles Sheffield
Livres / 24 novembre 2019

La toile entre les mondes est un sympathique petit roman américain de science fiction. Il présente surtout l’intérêt d’être l’un des premiers – au même moment que les Fontaines du Paradis d’Arthur C. Clarke comme l’indique ce-dernier dans la préface – a avoir évoqué l’ascenseur spatial. L’essentiel du livre aborde le sujet de la construction d’un ouvrage d’art extraordinaire permettant d’aller très simplement dans l’espace sans utiliser de fusée. L’idée de l’ascenseur spatial est d’utiliser le principe – déjà employé en partie par les satellites géostationnaires – de relier par un câble un point du sol terrestre avec une masse de contrepoids située à l’altitude géostationnaire. On rappelle que l’altitude géostationnaire est une orbite où la position de l’objet reste fixe par rapport au sol. Le roman raconte donc la mise en place d’un tel artefact à la proximité de la ville de Quito, car elle est située sur l’équateur, avec pour contrepartie céleste un astéroïde ramené de la ceinture idoine. Le héros, Rob Merlin, un architecte, sera accompagné dans cette tâche fantastique par les moyens d’un milliardaire, Régulo, ayant fait fortune dans le transport spatial. Si ce roman reste une œuvre simple, il pose les bonnes questions concernant l’accès…

Regain de Marcel Pagnol d’après Jean Giono
Articles / 12 novembre 2019

Regain, qui sort aujourd’hui en version restaurée, est un film datant de 1938, réalisé par Marcel Pagnol, avec Fernandel, Orane Demazis et Gabriel Gabrio. La musique est de l’illustre compositeur Arthur Honegger qui comme l’indique Pagnol s’attacha de lui-même à l’équipe de tournage. Cette œuvre raconte l’histoire d’un village en ruine, abandonné de ses habitants sauf des trois derniers. Un beau jour y passeront un rémouleur accompagné d’une jeune femme. Ce village en ruine peut ardemment faire penser à notre époque. Comme lui celle-ci à besoin d’amour et de positif. Une idée à méditer pour notre temps en pensant bien qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Terre de France – Charles Frankel
Livres / 2 novembre 2019

Il peut paraître étonnant de parler de géographie, de géologie, de tectonique des plaques et d’évolution de la vie sur la planète en centrant les choses sur la France. La France n’est après tout qu’un petit bout de Terre nationale sur une surface bien plus importante. Pourtant, en choisissant ce point de vue, Charles Frankel définit tout simplement un repère particulièrement efficace, qui permet justement de mieux comprendre la dérive des continents, les évolutions climatiques, de la faune et de la flore, et bien sûr des paysages. La France, ni même le reste des terres émergées, n’a pas toujours été à la même place, ni la tête hors de l’eau. C’est ainsi un véritable tour du monde que nous réalisons par l’intermédiaire du témoignage des strates géologiques. Savez-vous que les plus anciennes roches d’Europe sont visibles à proximité de Tréguier en Bretagne ? Frankel, grâce à son livre, tel une madeleine de Proust géographique, nous ramène à nos cours de collège, en approfondissant ceux-ci cette fois-ci, par des explications claires, précises et logiques sur l’évolution des paysages et de leurs sous-sols. Cerise sur le gâteau, Terre de France, par son analyse des paysages est aussi un guide pour les randonneurs, puisque…

Ensemble Consonance
Articles / 28 octobre 2019

J’ai eu la chance d’assister à plusieurs concerts de l’Ensemble Consonance, orchestre de musique baroque tourangeau mené par François Bazola. Ce samedi soir au Grand Théâtre de Tours, Consonance clôturait merveilleusement le festival de musique ancienne de Tours, les Concerts d’Automne 2019, avec l’Opéra Dido and Aeneas de Henry Purcell. Clavecins, hautbois, flûtes et choristes racontèrent à merveille les amours de Didon et Enée troublés par de surprenants magiciens et sorcières, joués à merveille par les chanteurs devenus également acteurs. L’Ensemble Consonance se veut éclectique et possède la qualité rare de mêler harmonieusement les genres. Il y a quelques années, l’Ensemble Consonance avait réalisé une oeuvre collective, avec un spectacle en l’honneur du musicien Rameau où participaient des collégiens, des lycéens, une compagnie de danse hip-hop, et un choeur classique. Quelques temps avant, l’Ensemble Consonance avait déjà réalisé l’exploit, avec le spectacle Face à Face, de mêler la musique baroque avec le hip-hop, preuve que la musique baroque est vivante, moderne et capable de s’adapter à toutes les situations. Ces spectacles surprenants et pourtant beaux et fédérateurs, sont la preuve également que l’Ensemble Consonance est une formation musicale exceptionnelle. Vous pouvez cliquer ici pour connaître les prochaines dates de leur…

La bataille de Waterloo – Jean-Claude Damamme
Livres / 26 octobre 2019

L’auteur, Jean-Claude Damamme écrivain et historien, ancien journaliste, est connu pour ses ouvrages sur Napoléon en particulier Les soldats de la Grande Armée. La bataille de Waterloo en est en quelque sorte la suite. Pour écrire ces livres, il a utilisé les divers témoignages d’époque afin de reconstituer une vision provenant du bas, des hommes de troupes, des civils mêlés aux actions militaires, plutôt qu’une classique explication schématique globale des événements. Il s’en suit un texte particulièrement dynamique, et roboratif. On reste dans l’admiration de ces hommes – nos ancêtres – qui sont allés se battre jusqu’à parfois la mort sans faiblir. Bien sûr Damamme décrit certaines scènes particulièrement violentes et atroces. Celles-ci semblent dérisoires face à la force de la volonté collective humaine. Même si la Bataille de Waterloo consacre la défaite de l’armée napoléonienne, on voit bien que celle-ci a manqué de peu la victoire. Et la victoire des alliés avait un goût âpre, par la difficulté des combats et les nombreuses pertes humaines des deux camps. Victoire d’ailleurs relative, tant l’Angleterre perdit en honneur par l’exil de Napoléon à Sainte Hélène, venu pourtant se constituer prisonnier par lui-même. Agréable à lire, d’un intérêt historique évident, réflexion sur…

Mediarenas Gustavo Taretto & Deux moi Cédric Klapisch
Articles / 29 septembre 2019

Même si les comédies sentimentales peuvent paraître un peu désuètes, elles ont toutes les caractéristiques du roman d’amour, puisqu’on y suit les péripéties de héros qui ont du mal à se trouver. Dans Mediarenas, mitoyen en espagnol, Gustavo Taretto nous raconte les aventures de Mariana et Martin qui, voisins, fréquentent des lieux identiques, mais ne se connaissent pas. Datant de 2011, ce film est aussi une vue architecturale sur la ville de Buenos Aires, capitale de l’Argentine, cité moderne et hétéroclite, pleine de surprises. Mediarenas est une œuvre amusante, originale et positive qui ravira tous les amoureux de l’Argentine. Sur le même thème de voisins célibataires qui s’ignorent, le dernier film de Cédric Klapisch nous parle de Rémy et Emilie, habitant des coteaux de la butte Montmartre auprès de la gare du nord, soumis aux problèmes professionnels contemporains et perdus dans la grande ville. Très parisienne, cette œuvre peint avec pragmatisme les charmes du village lutécien cosmopolite. Néanmoins l’histoire tourne beaucoup autour des problèmes psychiques des protagonistes. De plus, ceux-ci ont une vie aisée qui paraît loin de la fréquente précarité et instabilité contemporaine qui existe dans la capitale. Deux moi est une œuvre remplie d’humour qui invite également, comme…

Le bonheur était pour demain – Philippe Bihouix
Livres / 15 septembre 2019

Philippe Bihouix est un ingénieur spécialisé dans les matériaux, parvenu aux idées de la décroissance par le biais de la logique scientifique. Le bonheur était pour demain est un essai subdivisé en plusieurs promenades. La première partie de l’ouvrage particulièrement documentée constitue une référence pour tout passionné de prospective. En effet, Bihouix y regroupe l’essentiel de la réflexion de ces derniers siècles sur l’avenir de l’humanité, influencé bien sûr par la technique, de Robida à Orwell. Après de nombreuses pages factuelles où il démontre l’effondrement écologique que nous vivons depuis déjà longtemps viennent quelques propositions de solutions. Tout en rejetant toute dictature écologique, Bihouix soutient qu’une simple prise en charge législative permettrait de changer de modèle de société, comme il existe déjà des lois dans d’autres domaines aujourd’hui. Très bien écrit, Bihouix use dans son livre d’une langue moderne et fluide mâtinée parfois de termes anglo-saxons contemporains abondamment traduits et expliqués avec humour. Bihouix est optimiste et propose des solutions, pourtant on sent poindre dans l’ombre de son analyse un profond pessimisme. Nul doute que cette œuvre est un combat contre la réelle période catastrophique que nous vivons tous. La guerre n’est pas terminée : il faut continuer à se battre…