Hors-série Science & Vie 280 – Système Solaire les nouvelles merveilles

21 septembre 2017

Science & Vie est l’un des plus anciens magazines de vulgarisation scientifique en langue française. Certains lui reprochent parfois d’abuser de sensationnalisme dans des titres racoleurs.

En tout cas, ce n’est pas le cas dans ce hors-série qui permet de faire le point sur les découvertes récentes dans le cadre du système solaire. Celles-ci sont d’ailleurs étonnamment nombreuses et liées à l’abondance de sondes envoyées dans l’espace ces dernières décennies, de Voyager à Cassini en passant par New Horizons, sans oublier Rosetta.

Dans un ordre tout-à-fait logique, partant du Soleil pour aller jusqu’au confins du système, chaque astre important est passé en revue.

Et l’on découvre à quel point l’époque actuelle si terne dans ses basses politiques intérieures et terre à terre, peut être riche dans son environnement stellaire immédiat.

Véritable mise-à-jour de tout bon atlas astronomique, ce numéro de la revue Science & Vie offre des images magnifiques accompagnées d’explications claires et précises.

Que ce soit sur Mars, où les missions à l’aide de rovers se succèdent sans relâche depuis 1997, Titan le satellite de Saturne avec ses paysages terrestres, Mercure qui nous révèle de bonnes surprises, ou les comètes, puisque qu’un atterrisseur a été envoyé sur Tchouri, notre époque est véritablement celle de l’aventure spatiale scientifique, des découvertes et d’une maîtrise de l’exploration spatiale.

Voltaire se disait embarrassé à propos de l’Univers. Il ne pouvait penser que cette horloge existe et n’ait point d’horloger. Il faut reconnaître que les ingénieurs des agences spatiales ont des talents de bijoutiers pour paramétrer le vol de leurs engins spatiaux de manière aussi précise, au milieu d’engrenages aussi gigantesques que sont les planètes, perdus dans le vide absolu, à des vitesses considérables et difficiles à imaginer pour un être humain.

Si parfois la recherche spatiale actuelle s’accompagne de trouver des prémices de la vie, il est évident que du point de vue de la nature des paysages, des couleurs et de la diversité, la Vie est omniprésente dans tout le système solaire. Les couronnes solaires, les zones d’ombre sur Mercure, les glissements de terrains sur Cérès, le volcanisme de Io, les océans et geyser d’Europe et d’Encelade, les tempêtes de Jupiter et Saturne, les lacs et les pluies de Titan, les nuages de Neptune et d’autres activités telluriques plus loin encore, apparaissent comme un tableau bien dynamique et actif, une manifestation de la matière qui a quelque chose du vivant.

D’autres découvertes formidables s’annoncent pour l’avenir, un vent positif au dessus de nos têtes, une porte vers un monde merveilleux que nous ouvre ce hors-série de Science & Vie.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *